Archive

Posts Tagged ‘droits de l’homme’

82% des français pour la fessée : ça mérite des claques

23 novembre 2009 9 commentaires
Partager sur Facebook

Le bon sens populaire a encore frappé (fort) : alors que le Dr Edwige Antier, qu’on peut difficilement taxer d’incompétence en matière éducative, à l’aune de son œuvre et de son investissement personnel infaillible pour la cause des enfants, propose un projet de loi pour interdire la fessée, un concert de cris d’orffraies accueille en retour sa proposition de bon sens. Lire la suite…

Publicités

CEDH : la France en garde à vue

1 novembre 2009 1 commentaire
Partager sur Facebook

La garde à vue, telle qu’elle est pratiquée tant en fait qu’en droit en France, est depuis longtemps dans le collimateur de la Cour Européenne des Droits de l’Homme. La situation ne date pas d’hier, et la mauvaise volonté caractérisée de notre Parlement pour mettre effectivement le régime légal de la Garde à Vue en harmonie avec les principes de la Convention Européenne des Droits de l’Homme nous désigne depuis au moins 20 ans à l’opprobre de nos partenaires. En tant que citoyen, je me sens mortifié à chaque arrêt qui nous désigne explicitement, ou implicitement, comme les plus mauvais élèves de la classe européenne. Que nous partagions en la matière la lanterne rouge avec la Turquie n’est pas de nature à diminuer en quoi que ce soit le sentiment de honte qui m’envahit en ces occasions.
Lire la suite…

Le sol de France…

Partager sur Facebook

Le titre de ce billet, c’est le début d’un bel adage, dont la version complète se lit : « Le sol de France affranchit l’esclave qui le touche[¹] ». Cette formule juridique se trouverait dans l’édit du 3 juillet 1315 du roi Louis X « Le Hutin »[²], qui tente d’imposer juridiquement l’idée que l’état de liberté est l’état naturel de l’être humain. La voie avait été tracée par St Louis mais n’avait à cette époque aucun caractère d’évidence : les civilisations connues de l’antiquité, et les peuples entourant la France de cette époque pratiquaient tous l’esclavage[³]. Pourtant, il faudra attendre 1848, soit 60 ans après la Révolution Française pour que l’esclavage soit définitivement aboli dans les faits par notre pays.
Lire la suite…

Opinion Gravement Manipulée

Partager sur Facebook !

Il y a des jours comme ça, où l’indécence politique atteint de tels sommets que « révolté » ne suffit même plus à décrire ce que je pense. « Horrifié » est tout aussi impuissant. J’en perds mon français, ce qui est plutôt rare. Ou plutôt, on me le fait perdre, tellement j’ai l’impression de ne pas être né dans le même pays que certains. C’est un état qui survient insidieusement, un peu comme une attaque de grippe A/H1N1 sur une école primaire. À un moment, je tousse, et l’instant suivant, sans avoir compris comment, mon univers bascule d’un coup. Ce virus qui me renverse, c’est ce que j’appelle « l’attentat sémantique ». [Je me flatte d’être aujourd’hui en bonne compagnie : v. ce billet de Mr Portelli, vice Président du Tribunal de Paris.]
Lire la suite…