Accueil > défense, Politique > Eva Joly – Réflexions sur le patriotisme, le pacifisme, l’anti-militarisme, et la xénophobie.

Eva Joly – Réflexions sur le patriotisme, le pacifisme, l’anti-militarisme, et la xénophobie.

Depuis le 14 juillet, le microcosme médiatico-politique s’agite autour de la proposition de la candidate d’Europe Écologie les Verts de transformer le traditionnel défilé militaire de la fête nationale en parade civile.

Ainsi, 20minutes.fr se fait l’écho de la polémique : « François Fillon lui a reproché de ne «pas avoir une culture très ancienne des valeurs françaises», alors qu’elle a proposé de supprimer le défilé militaire du 14 juillet pour le remplacer par un défilé «citoyen».

«De tels excès n’étonnent guère quand ils proviennent des habituels matamores de l’identité nationale», a [répondu] Eva Joly. «Dans la bouche d’un Premier ministre, ils témoignent de la dégradation des termes du débat public et de la gangrène identitaire qui attaque le corps républicain»

«Je ne permets pas que l’on mette en doute mon patriotisme» et «je ne suis pas antimilitariste», souligne la candidate écologiste, affirmant: «Je ne suis pas moins française que ceux qui me refusent le droit de m’exprimer». »

Il est de fait indigne de faire ce procès xénophobe à la candidate d’EELV, citoyenne française dont le parcours exemplaire au service de la justice fait honneur à notre pays. L’aggression stupide du Premier Ministre, qu’on a connu plus inspiré, est tout à la fois méprisable et absurde.

Elle est de plus dangereuse.

En effet, en déviant la question vers les terres malsaines du racisme ordinaire sur lesquelles le FN chasse en meute, ce pseudo-débat occulte la véritable question politique posée par Mme Joly :

Un candidat à la présidence peut-il être anti-nucléaire et pacifiste ?

Faisons grâce à Mme Joly de la prendre au mot lorsqu’elle déclare ne pas être anti-militariste. Il est inutile de plonger à la suite de la horde UMP / FN pour noyer une fois de plus la question de fond dans un torrent de boue.

Mais en revanche, il est acquis, et l’on pourrait être tenté de l’oublier tellement ce point est implicite, que les Verts sont un parti pacifiste, et opposé à toute forme d’usage du nucléaire, civil en premier lieu, mais bien évidemment, également militaire.

Or, notre pays a fondé l’intégralité de sa défense sur la doctrine de dissuasion nucléaire.

Dans ces conditions, peut-on, en son âme et conscience, voter pour un candidat qui par principe refuserait l’emploi de cette arme, n’augmenterait pas la force armée dont nous disposons, et n’aurait pas annoncé de programme crédible pour justifier aux électeurs que ces positions sont compatibles avec la défense du pays et nos engagements internationaux ?

C’est là une question très sérieuse, et il serait bon d’y répondre au plus vite.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :