Archive

Posts Tagged ‘récidive’

Accusé, levez-vous !

19 novembre 2009 Laisser un commentaire
Partager sur Facebook

« Partie pénale » : c’est ainsi qu’il faudra sans doute désormais appeler le mis en cause, le prévenu, l’inculpé, bref, l’accusé dans un procès pénal. Et Michèle Alliot-Marie le jure, main sur le cœur, cette nouveauté n’est pas uniquement sémantique. Selon MAM, il s’agirait de renforcer les droits de la défense. Dans le cadre d’un projet de loi contre la récidive, ça paraît pour le moins incongru, et pour tout dire louche. Surtout que le gouvernement actuel n’a jamais semblé très pressé de favoriser les futurs coupables, et que les forces de police n’ont jamais autant pratiqué le placement en garde à vue alors même que la délinquance stagne. Explications : Lire la suite…

Publicités

Procès Évrard : L’État pris en flagrant délit de non-assistance

Partager sur Facebook

J’assume mes paradoxes : le droit pénal est une discipline intellectuelle qui me fascine tout autant que le crime me répugne. J’ignore comment font les personnels de justice, magistrats, parquetiers, avocats, greffiers, pour vivre quotidiennement dans ce tourbillon de turpitudes, et rentrer le soir dans une famille normale, lire des histoires à leurs enfants et s’endormir. Comment effacer de sa tête les photos de l’autopsie qu’on récupère sur le bureau à 8h30 du matin, l’enfilade des PV glauques ? Et pourtant, la théorie générale du droit pénal est si carrée, si pure, si satisfaisante pour l’esprit ! Les criminels gâchent tout, même le droit pénal. Quand, de surcroît, l’affaire concerne un récidiviste, et particulièrement un pédophile récidiviste, comme Évrard, c’est non-seulement un gâchis pour le droit, un drame pour la victime, un choc pour la société, mais c’est aussi une remise en question pour l’institution judiciaire.
Lire la suite…

Néoconnerie

24 octobre 2009 1 commentaire
Partager sur Facebook.

Aujourd’hui, c’est MAM qui passe la soupe populiste. On dirait que c’est fait exprès, mais c’est encore le Figaro qui s’y colle : «Castration chimique : « Une loi avant la fin de l’année »». En fait, ce qui donne vraiment envie de la renvoyer dans une paire de cours de Fac sur les libertés fondamentales, l’histoire politique, et le droit constit, c’est la conclusion (tout ça devant être acquis normalement avant la fin de la L2, elle y croiserait peut-être le petit Prince). MAM ne propose rien moins que de «discuter» avec le parlement de la castration physique. Bon, il faut être honnête, son idée ne déclenche pas trop les passions dans les commentaires. Comme si, même les plus ultras avaient senti que ça pue grave. Il n’y a vraiment que les lobotomisés ultimes qui ne voient pas l’arnaque, et encore y a-t-il un bon tiers de réponses de gens normaux qui tentent de leur expliquer en quoi c’est vraiment une mauvaise idée. Inutile. Autant mettre directement le déversoir d’une bétonneuse dans l’oreille de ces fondus, c’est le seul moyen plausible de leur enfourner un truc un peu solide dans le citron.
Lire la suite…