Archive

Archive for the ‘démocratie’ Category

Ghesquière et Taponier – L’opinion publique manipulée

[2011-07-09 : Ce billet était à l’origine lisible sur lepost.fr, où il a été lu environ 3.400 fois sans qu’aucune contestation n’apparaisse dans les commentaires ; il en a été retiré par le service de modération, au motif qu’il pouvait contenir des propos diffamatoires. Toutes mes recherches étant fondées sur des articles publiés et publics, et mes appréciations vérifiables, je maintiens mes propos d’alors sur ce blog, et je déplore cette frilosité – à quoi bon proposer un espace d’expression, si c’est pour n’admettre que la duplication à l’infini de contenus « officiels » et rejetter toutes les recherches véritablement personnelles au motif qu’elles ne reproduisent pas des faits « déjà publiés » dans des « médias nationaux », ce qui est le motif qui m’a été communiqué pour justifier cet effacement ?]

guesquiere taponier

guesquiere taponier

Hier soir, les journalistes de France 3 Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier ont été libéré. Logiquement, on aurait pu s’attendre à une explosion de soulagement générale, mais très vite, sur tous les médias, on a assisté au contraire à un déchaînement de commentaires critiques et acerbes, portant essentiellement sur l’irresponsabilité (supposée) de ces professionnels, leur désobéissance (possible) aux recommandations des autorités militaires, et même leur soutien (fantasmé) aux idées de leurs ravisseurs talibans. Ce que les deux intéressés démentent formellement. Lire la suite…

Publicités

Jury citoyen en correctionnelle : coup d’éclat médiatique ou coup d’état anti-démocratique ?

9 janvier 2011 1 commentaire

C’est en passe de devenir le sujet à la mode : depuis le 31 décembre, le Président de la République a manifesté son intention d’accélérer la réforme de la justice et notamment de mettre en place rapidement les jurys citoyens auprès des tribunaux correctionnels. Les Inrocks en parlent, Maître Eolas critique (par la voix de Gascogne), les juges s’émeuvent, et tout le monde pointe les énormes difficultés techniques que supposent une telle mesure. Mais si l’on prend la peine de se pencher sur les pays où cette pratique existe déjà, d’autres effets encore plus pervers apparaissent, qui jusqu’à présent sont restés dans l’ombre. Lire la suite…

Suisse : Minarets, un coup d’arrêt qui a l’art de miner le terrain politique

2 décembre 2009 Laisser un commentaire
Partager sur Facebook

Les Suisses viennent de jouer un sale tour politique au monde occidental. En usant d’abord de leur droit à provoquer un ‘référendum d’initiative populaire’ (une votation, dans le langage hélvétique) portant sur la mise en œuvre d’une interdiction constitutionnelle d’élever des minarets sur le territoire national, puis en votant à 57% pour cette interdiction, en dépit de tous les sondages qui donnaient l’initiative perdante, ils ont fracassé un tabou européen, celui du principe de non-ingérence de l’État dans les affaires religieuses individuelles. Lire la suite…

Raoult, le Ringard du Raincy

11 novembre 2009 4 commentaires
Partager sur Facebook

L’inénarrable Éric Raoult, le ramollo du bulbe qui rêve de raccourcir la racaille, a remarqué récemment que malgré ses rodomontades répétées, il risquait d’être repris dans l’échappée pour le record de France de la remarque la plus répugnante par un peloton de requins rances. Bien décidé à en rajouter pour renflouer son ridicule CV, il a éructé un remugle récent : il a exigé que Marie Ndiaye se tienne à un « devoir de réserve »[*]. Qui plus est devoir de réserve rétroactif, puisqu’à l’époque où Mme Ndiaye a prononcé les propos qui sont reprochés, il aurait fallu qu’elle devine avec plusieurs mois d’avance qu’elle obtiendrait un prix littéraire. Devant la montée de la polémique, Mme Ndiaye a réitéré ses affirmations et en appelle maintenant aussi à l’arbitrage du Ministre de la Culture. [(edit du 12/11/2009)Lequel n’a manifestement pas très envie d’être mouillé dans le débat.]
Lire la suite…

Faut-il sauver le soldat Rama Yade ?

10 novembre 2009 2 commentaires
Partager sur Facebook

J’avoue, pour le titre, je ne me suis pas trop foulé. Je suis presque certain que d’autres l’ont utilisé avant moi, mais ce qui me rassure, c’est que je suis tout aussi certain que d’autres l’utiliseront encore après. Match nul. Et c’est quand même une question intéressante. Aux yeux de l’opinion qui la plébiscite, Mme Yade incarne visiblement une idée de la France qui attire plus que les gesticulations de Besson et sa fumeuse identité nationale, et puis, quelqu’un qui se fait pratiquement injurier par sa collègue aux détestables habitudes de poissarde, Mme Morano, ne peut pas être complètement antipathique. Bien sûr, aucun rapport entre cette incroyable cote de popularité et son physique de top-model, pas plus qu’avec son QI à faire passer Einstein pour un analphabète. D’ailleurs, on se demande bien pourquoi le sondage était divisé entre sympathisants de droite et de gauche, il aurait mieux valu faire une partition hommes / femmes pour obtenir des chiffres vraiment significatifs.
Lire la suite…

Niqab ? Bourqa bas ?

Partager sur Facebook

[ndla : à l’origine, je voulais traiter la question en un seul billet ; mais je suis totalement partagé. Donc, cet article est la première partie d’un triptyque, dont le second volet s’intitule : « Niqab ? Bourqa c’est bas bossible » – et la conclusion se trouve ici : http://13zenrv.fr/2009/11/08/niqab-bas-bossible-2/]

Faire tant d’histoires pour quelques bouts de tissu me chiffonne. J’ai déjà eu l’occasion de qualifier ce débat « d’épiphénomène de société », et je ne retire pas ce propos. Introduire ce problème sur la place publique en parallèle avec la question de l’identité nationale (question dont j’ai déjà intrinséquement disputé la pertinence dans le billet cité), le tout sous le patronnage du Ministère de l’Immigration, c’est vraiment conjuguer ensemble tous les fantasmes d’une partie de la population : c’est la recette parfaite pour un désastre général.
Lire la suite…

Opinion Gravement Manipulée

Partager sur Facebook !

Il y a des jours comme ça, où l’indécence politique atteint de tels sommets que « révolté » ne suffit même plus à décrire ce que je pense. « Horrifié » est tout aussi impuissant. J’en perds mon français, ce qui est plutôt rare. Ou plutôt, on me le fait perdre, tellement j’ai l’impression de ne pas être né dans le même pays que certains. C’est un état qui survient insidieusement, un peu comme une attaque de grippe A/H1N1 sur une école primaire. À un moment, je tousse, et l’instant suivant, sans avoir compris comment, mon univers bascule d’un coup. Ce virus qui me renverse, c’est ce que j’appelle « l’attentat sémantique ». [Je me flatte d’être aujourd’hui en bonne compagnie : v. ce billet de Mr Portelli, vice Président du Tribunal de Paris.]
Lire la suite…