Archive

Archive for the ‘immigration’ Category

Quand la France fout le en camp…

15 février 2010 6 commentaires

Comme je sens que le gouvernement et particulièrement le Ministre à la question bougnoule de l’immigration auront à coeur de ne pas se bananer une nouvelle fois devant le conseil constitutionnel quand viendra l’heure d’étendre les Zones de Rétention Administratives, j’ai fouillé mes archives, et j’ai retrouvé deux textes en Besson armé :

Il n’y a qu’à faire un petit « chercher remplacer » pour modifier les signatures, et ça devrait rouler : là, au moins, cette loi, on sait qu’elle marche ! On a du recul ! Comment on te les a mis dans les camps de rétention, les espingouins et les youps’ ! Ah, on savait rigoler, en c’temps-là. Précision : en 1938, Pétain n’avait pas encore été désigné (dans les conditions que l’on sait) chef de l’Etat Français, et Daladier, loin d’un extrêmiste, était une figure des rad-socs’. Il n’a jamais été suspecté d’une queconque collaboration avec les nazis. Comme quoi, même les esprits éclairés ouvrent de bonne foi la porte aux plus bas instincts criminels, car ce sont ces textes qui ont permis l’ouverture des camps de concentration français pour les réfugiés politiques. Concentration, parce que c’est le terme qu’avait choisi elle-même l’administration de notre beau pays.
Lire la suite…

Mariages Gris : Les Envahisseurs

21 novembre 2009 Laisser un commentaire
Partager sur Facebook

David Vincent Éric Besson les a vus ! Insidieusement, « Ils » séduisent nos compatriotes les plus faibles, Ils s’insinuent sur notre sol et tels de mauvaises herbes, ils parasitent nos concitoyens, arrachant par ruse ses précieuses ressources à la bonne terre de France ! C’est beau comme du Gotlieb scénarisant Super-Dupont. Lire la suite…

Niqab : bourqa c’est bas bossible (2ème partie)

8 novembre 2009 1 commentaire
Partager sur Facebook

[ndla : ce billet forme le dernier volet d’un triptyque dont la première partie se trouve ici : Niqab : bourqa bas ?, et la seconde partie ici : Niqab : bourqa c’est bas bossible (1) ]

Dans mon premier billet sur ce sujet (v. ci-dessus), j’avais conclu sur le nombre minime de cas avérés de port du voile intégral en France ; j’avais eu l’occasion, à ce moment, de préciser que les chiffres officiels ne me paraissaient pas sous-estimés par la DCRI. En effet, étant un organisme de renseignement, la DCRI aurait tout intérêt à présenter des chiffres « gonflés » dans l’espoir de voir son budget amélioré pour obtenir des moyens supplémentaires de surveillance. Si elle se limite à ce faible nombre, c’est donc que dans son analyse, ce groupe ne représente pas de menace pour le territoire national (nb : la DCRI a été constituée par la fusion de la Direction de la Sécurité de Territoire et des Renseignements Généraux, soit l’essentiel des services de renseignement et contre-espionnage civils français).

Pourquoi donc tout le monde persiste-t-il à s’agiter sur cette question que les professionnels jugent, sinon sans intérêt, du moins sous contrôle ? Est-ce qu’on fait vraiment une loi pour 400 situations particulières (un village…), qui selon des avis tout à fait respectables, n’attentent pas à l’ordre public et sont de plus compatibles avec la Constitution et les lois actuelles ?
Lire la suite…

Niqab : bourqa c’est bas bossible (1ère partie)

6 novembre 2009 4 commentaires
Partager sur Facebook

[ndla : ce billet forme le second volet d’un triptyque dont la première partie se trouve ici : Niqab : bourqa bas ?, et la fin ici : https://13nrv.wordpress.com/2009/11/08/niqab-bas-bossible-2/]

J’ai donc fini mon billet précédent sur un « mais », après avoir exposé pourquoi je trouvais l’idée d’un débat (sur l’interdiction par la loi du niqab) malvenue, inutile, et instrumentalisée. Mais. Donc. Avant tout cependant, quelques précisions : je ne me dissimule pas ce que je suis, savoir, un français qu’on dit « de souche », c’est à dire en fait le produit d’un métissage complexe et perpétuel, dont la moitié des racines se perd dans la nuit des temps sur le sol métropolitain, et dont le reste des origines, pour un quart vient d’Europe (Allemagne) et pour le dernier quart vient de… personne ne sait en fait, pour les origines d’un de mes grand-pères. Disons que s’il était jeune aujourd’hui, pas de doutes qu’il se fasse contrôler au faciès tous les 10 mètres dans le RER. Lire la suite…

Niqab ? Bourqa bas ?

Partager sur Facebook

[ndla : à l’origine, je voulais traiter la question en un seul billet ; mais je suis totalement partagé. Donc, cet article est la première partie d’un triptyque, dont le second volet s’intitule : « Niqab ? Bourqa c’est bas bossible » – et la conclusion se trouve ici : http://13zenrv.fr/2009/11/08/niqab-bas-bossible-2/]

Faire tant d’histoires pour quelques bouts de tissu me chiffonne. J’ai déjà eu l’occasion de qualifier ce débat « d’épiphénomène de société », et je ne retire pas ce propos. Introduire ce problème sur la place publique en parallèle avec la question de l’identité nationale (question dont j’ai déjà intrinséquement disputé la pertinence dans le billet cité), le tout sous le patronnage du Ministère de l’Immigration, c’est vraiment conjuguer ensemble tous les fantasmes d’une partie de la population : c’est la recette parfaite pour un désastre général.
Lire la suite…

Droit d’asile : viol de nuit

Partager sur Facebook

Sur le charter de la honte, on a déjà tout prédit, tout dit et tout écrit. Je n’ai pas spécialement l’intention d’y revenir. Je me contente de constater que Mr le Ministre Besson, après avoir trahi son épouse, après avoir tourné le dos à son parti et à ses convictions, a jugé bon également de flouer un certain nombre de ses nouveaux amis, au nombre desquels des députés UMP dont Mr Pinte se fait le héraut, ainsi que la nation à laquelle il avait promis de ne pas procéder aux expulsions prévues. Quand l’ambition dévorante, l’obstination puérile, et la servilité la plus gluante se conjuguent avec une déloyauté innée, l’ensemble forme un fort déplaisant tableau. La seule heureuse perspective que l’on puisse avoir, c’est qu’à force de se vautrer avec complaisance dans le rôle des utilités, Mr Besson rejoindra sans aucun doute la longue cohorte des victimes politiques, soit qu’il rencontre son Brutus, soit qu’il se flétrisse seul quand le soleil qui l’illumine aujourd’hui sera lassé de l’éclairer et détournera ses attentions vers un autre courtisan.
Lire la suite…

Le sol de France…

Partager sur Facebook

Le titre de ce billet, c’est le début d’un bel adage, dont la version complète se lit : « Le sol de France affranchit l’esclave qui le touche[¹] ». Cette formule juridique se trouverait dans l’édit du 3 juillet 1315 du roi Louis X « Le Hutin »[²], qui tente d’imposer juridiquement l’idée que l’état de liberté est l’état naturel de l’être humain. La voie avait été tracée par St Louis mais n’avait à cette époque aucun caractère d’évidence : les civilisations connues de l’antiquité, et les peuples entourant la France de cette époque pratiquaient tous l’esclavage[³]. Pourtant, il faudra attendre 1848, soit 60 ans après la Révolution Française pour que l’esclavage soit définitivement aboli dans les faits par notre pays.
Lire la suite…