Accueil > Informatique, windows > Jour du saigneur

Jour du saigneur

Partager sur Facebook.

Vous n’avez pas pu louper ça : depuis le 22 octobre, vous pouvez acheter Windows Seven. Dans le monde entier, c’est la Mégateuf ! Sérieusement, si vous arrivez au bout des 6 minutes de vidéo du lien précédent, sans devenir fou, c’est que vous avez déjà quelque chose d’intéressant, médicalement parlant ; pensez à consulter, ça fera progresser la science et ça fait chic d’avoir un syndrome à son nom dans les dîners en ville. Il n’y a que chez les japonais que ça ne se passe pas bien. Chez eux, Seven, ça un petit goût de retour vers windows 98. Ou alors, ils font plus de directs que nous.

Sinon, partout ailleurs dans le monde, c’est la ruée. Depuis le début de l’année, une opération de communication d’envergure mondiale s’est emparée de la blogosphère et des médias. On y apprend pêle-mêle que Seven fait repousser les cheveux, parle le dnla, fait revenir ta femme, utilise le multi-touch (il y a peut-être un rapport ?) etc.

Maintenant qu’il est sorti, on va voir ce qu’on va voir. Et on voit. Je vous la fait rapide et partiale : Seven, c’est un gros relookage de Vista ; en-dessous du capot rutilant, c’est à peu près la même Trabant qui sert de base. Si si, vous avez bien lu, Vista, le machin complètement loupé qu’ils ont fourgué à grands coups de stickers mensongers.

Le produit en lui-même, pour être franc, je ne l’ai pas encore essayé personnellement. Aux tréfonds de mon être, ça me touche marginalement. L’impact de Microsoft sur ma vie est devenu tellement infinitésimal qu’on est dans l’erreur de mesure des instruments : les défauts chroniques des systèmes sortis du campus de Redmond m’ont ennuyés à l’époque MS-DOS, agacés dans la période Windows 3.x, horripilés dans Windows 9x, et tellement dégoûtés de Microsoft au final que depuis, c’est terminé. Plus de Windows. Ça va nettement mieux. De loin en loin, bonne âme, il m’arrive d’aller paler quelques écuries à virus chez des Augias modernes, mais c’est le maximum. La dernière fois que ça m’a pris de regarder windows dans les yeux, c’était un PC neuf quadcore méga hyper sa race avec Vista. Je veux lancer Word : marche pas. Reboot. Ah, ça y est, Word fonctionne. Je tape 2 lignes, me prends les pieds dans le ruban, ferme Word, et essaye d’éteindre la machine. Tiens, veut pas s’éteindre. C’est p’têtre long ? Allons manger. Une heure plus tard, le canard est toujours vivant… heuh, l’écran, allumé sur la page de sortie. Gelé. Coup de tatane dans le bouton off, et reboot pour vérifier que rien n’est cassé. Ouf, tout va bien. Re-extinction. Miracle, ça s’arrête. Allons nous coucher. À une heure du matin, la bestiole redémarre toute seule et me réveille… Je sais, je n’ai pas de chance, on me l’a déjà dit. Ce qui me console, c’est que je suis loin d’être le seul dans ce cas. C’est pour éviter ça que personnellement, j’utilise toujours un système très solide, genre Linux. Jamais de problèmes.

Pourquoi me farcir un article complet sur quelque chose qui en apparence m’indiffère autant qu’un bouton d’acnée sur le front de Megan Fox ? Parce que Microsoft est en train de refaire à ses clients le coup du Microsoft Pack Plus! for Windows 95. Attention : je ne nie pas du tout que Microsoft ait le droit de vendre un pack de logiciels à côté du système. D’ailleurs, à mon humble avis, ce serait la place de Movie Maker, Media Player, et autres Internet Explorer qui sapent toute concurrence extérieure sur ces marchés et brident l’innovation dont devraient bénéficier les utilisateurs. Non. La particularité du premier pack Plus!, c’est qu’il contenait des correctifs de bugs pour Windows 95 (et changait d’ailleurs le numéro de version en Windows 95a). La jonction des correctifs dans le pack… rendait les correctifs payants. Ça c’est l’idée du siècle : vous sortez un produit mal gaulé, et vous vous faites payer pour qu’il soit corrigé. C’est carrément une nouvelle définition du commerce, puisque normalement, tout produit vendu doit être « marchand », c’est à dire propre à son usage. Un bug, en informatique, c’est un vice caché, en droit : il doit être réparé aux frais du vendeur.

À cette époque, Microsoft faisait face à une grosse enquête anti-trust du Department of Justice US. Quand les con…sommateurs ont commencé à faire du bruit, pour éviter que ça ne pèse un peu plus dans la balance, Microsoft a battu immédiatement arrière-toute en urgence, et a commencé à sortir des correctifs sous forme de service packs gratuitement disponibles (au début, sur CD dans les revues d’informatique, et de plus en plus via Internet).

Il semblerait qu’au bout de 15 ans de travaux bénévoles forcés, Microsoft ait décidé de tenter de nouveau sa chance. Judiciairement, la période est propice : les grosses enquêtes sont derrière eux, et ils s’en sont sortis. Pas très honorablement en Europe, cependant tant que la machine à dollars tourne, tout va bien. Mais au lieu de passer par des packs d’addons qui rappelleraient de mauvais souvenirs aux gens de mon âge, ils ont trouvé plus expédient de coller une étiquette sur le service pack 3 de Vista et de l’appeler… Seven. Comme les pêchés capitaux ? (Gourmandise, check, avarice, check, convoitise, check, orgueil, check, Paresse, check… avec les 2 autres, soit la colère, et la luxure, j’ai du mal à trouver un rapport direct, à moins de considérer l’état des nerfs du clampin moyen ayant perdu sa précieuse collection d’images porno en passant de XP à Seven. Si vous trouvez mieux, faites-le moi savoir).

Pensez bien à ajouter un pot de vaseline sur la liste des courses le jour où vous allez upgrader. Ça aide.

Publicités
Catégories :Informatique, windows Étiquettes : , , , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :